Start of Killam Program Microsite

interior-banner

Main Content

Stephen McAdams

Sciences humaines

Le timbre dans mon esprit : vers une fondation perceptive pour une théorie de l’orchestration

L’expression musicale s’inscrit au cœur même de l’humain. L’une des caractéristiques de la musique ayant la plus grande incidence sensorielle et émotionnelle chez les auditeurs est le choix et la combinaison des instruments utilisés pour jouer des mélodies et des rythmes. Cette fonction est appelée timbre, un terme couvrant un riche ensemble de qualités auditives – couleurs sonores, qualités d’attaque, niveau sonore – qui distinguent les différents instruments. Et pourtant, il n’y a guère que des travaux dispersés en matière de théorie de la musique, de musicologie et de perception sur l’orchestration et sur les effets du timbre à laquelle elle donne lieu et dont elle dépend.

Stephen McAdams a combiné dans son laboratoire de nombreuses approches consacrées à l’étude de l’orchestration et de la perception au sein d’un grand programme de recherche qui réunit l’analyse des partitions et des traités de musique, la composition, la théorie de la musique, la psychologie de la perception et l’acoustique. Ce programme de recherche innove, car il couvre les arts, les sciences humaines et les sciences dans une perspective essentiellement transdisciplinaire. Le chercheur estime qu’il est donc essentiel de rendre disponibles les résultats de recherche aux communautés scientifique et artistique sous la forme d’un ouvrage associé à un site pédagogique connexe qui permettra à ses collègues et aux étudiants d’apprendre les principes de la perception et d’explorer de manière interactive les effets perceptifs de l’orchestration par le biais de l’écoute active.

Ce projet est le premier du genre à appliquer systématiquement les connaissances de la science perceptive et de l’analyse de la musique à une théorie de l’orchestration, comblant une lacune laissée ouverte par les traités d’orchestration.

Il s’agira également du premier projet à porter sur les relations étroites entre les propriétés perceptives du timbre musical et les principes de l’organisation perceptive auditive, ainsi que sur les propriétés structurales, expressives et affectives du timbre utilisées par les compositeurs. Ce projet apportera une contribution opportune à une théorie de l’orchestration solidement fondée sur la science de la perception auditive. De plus, il posera également les premiers jalons de l’intégration longtemps attendue de la dimension du timbre dans la pratique de la théorie de la musique actuelle, permettant éventuellement à des théoriciens de poursuivre des travaux sur des questions comme la consonance et la dissonance musicales, la tension musicale, la conduite de la voix, l’association des motifs et autres fonctions formelles, des éléments touchés par les structures du timbre selon des approches qui n’ont pas encore été théorisées.

En étudiant la musique classique comme la musique populaire, ce programme de recherche ainsi que l’ouvrage et le site Web qui suivront élargiront les horizons de la théorie musicale, de la psychologie de la musique, de la pratique et de la pédagogie de la composition. Les incidences potentielles dans ces domaines sont grandes, car cette dimension peu étudiée de l’expérience auditive influe fortement sur les réactions des gens et sur leur appréciation de la musique. 

Nouvelles et événements

9 mars 2017 | Événement

Visites universitaires 2017

18 février 2016 | Événement

Visites universitaires 2016